DYNAMIQUE DE L'IMPULSION ATHLETIQUE

Dynamique de l'Impulsion Athlétique : Une Analyse Mécanique du Mouvement Humain

L'athlétisme, comme toute autre forme de motricité, est régi par des lois physiques précises, notamment celles de la mécanique newtonienne. Cependant, l'application de ces lois à l'étude du mouvement humain ne peut rendre compte que partiellement de la complexité des gestes athlétiques. C'est dans cette optique que le document "Dynamique de l'Impulsion Athlétique" se penche sur l'analyse mécanique du mouvement humain, en particulier dans le contexte de la course athlétique.

La Mécanique du Mouvement Humain

Le mouvement humain est complexe et ne peut être réduit à une simple série de mouvements segmentaires. Il est plutôt envisagé comme une combinaison de rotations qui permettent de construire des mouvements de translation linéaires. En athlétisme, chaque geste peut être comparé à un lancement de projectile, où l'on étudie les impulsions en fonction des trajectoires balistiques recherchées.

Les Forces en Jeu

Durant la course, un athlète est soumis à diverses forces : la poussée liée à l'énergie cinétique, la force musculaire exercée en direction du sol, et la gravité. La résistance de l'air joue également un rôle non négligeable, car elle est proportionnelle au carré de la vitesse et affecte la performance. Les interactions entre le sol et le pied, notamment l'adhérence et la dureté, sont cruciales pour la propulsion.

La Propulsion et le Freinage

La propulsion en course est un phénomène complexe où le pied entre en contact avec le sol et exerce une force qui, si elle est bien orientée, se traduit par une accélération positive du centre de gravité. Cette action est connue sous le terme de "griffé". Les forces de propulsion et de freinage sont transmises au tronc par l'articulation de la hanche, et une posture fonctionnelle du bassin est nécessaire pour une transmission efficace de la force au centre de gravité.

La Dynamique de la Course

La dynamique de la course est influencée par la poussée, qui est considérée comme le seul élément propulsif par de nombreuses théories. Cependant, une analyse dynamique révèle que la réalité de la foulée est composée de mécanismes variés, et les différences observées entre les coureurs ne sont que des prédominances de facteurs lors de la prise d'impulsion.

L'Importance de l'Accélération Horizontale

En course, l'accélération horizontale du centre d'inertie est essentielle. Elle doit compenser le freinage dû à la résistance de l'air pour maintenir ou augmenter la vitesse moyenne du coureur. Cette accélération est le résultat de forces musculaires qui, bien qu'internes au sujet, sont considérées comme extérieures du point de vue mécanique.

Conclusion

L'étude de la dynamique de l'impulsion athlétique révèle l'importance de comprendre les forces en jeu et leur application pour optimiser la performance en athlétisme. Les théories et pratiques doivent être constamment réévaluées à la lumière des connaissances mécaniques pour améliorer les techniques d'entraînement et la compréhension des mouvements athlétiques. La mécanique du mouvement humain est un domaine complexe qui nécessite une approche multidisciplinaire pour saisir pleinement les nuances de la motricité athlétique

  • Version
  • Télécharger 4934
  • Taille du fichier 347.31 KB
  • Nombre de fichiers 1
  • Date de création 28 septembre 2021
  • Dernière mise à jour 30 mars 2024

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour

Plus d'articles sur le saut en longueur ?

Pour le fun…

drole-20 52
6 novembre 2014 0 Comments

Parce que cette image m’a fait rire… (oui je sais, il m’en faut peu…) 🙂 – C’est certain que comme ça, on pense à s’engager vers l’avant !!!           

Championnats du monde athlétisme – PEKIN 2015 – Finale saut en longueur

starlits
26 août 2015 0 Comments

Edit : les vidéos ne sont plus accessibles … Parce qu’on a pas vu grand chose à la télé…Voici les sauts des finales du saut en longueur PEKIN 2015Voici le

Saut en Longueur – Règlement international IAAF

reg0
17 octobre 2014 0 Comments

La piste d’Elan Règle 184 1. La longueur minimum de la piste d’élan, mesurée de la ligne d’appel appropriée sera de 40m et ,lorsque les conditions le permettent, de 45m.