L'influence de la résistance de l'air et du vent sur les performances en saut en longueur

On the Influence of Air Resistance and Wind during Long Jump
Egoyan A. E. ( alex21cen@yahoo.com ), Khipashvili I. A.
Georgian University “GEOMEDI”

Le saut en longueur est une discipline olympique fascinante où chaque centimètre compte. Mais avez-vous déjà réfléchi à l'impact que peuvent avoir des facteurs environnementaux comme la résistance de l'air et le vent sur les performances des athlètes ? C'est ce que se propose d'analyser un article scientifique intitulé "On the Influence of Air Resistance and Wind during Long Jump" par Egoyan A.E. et Khipashvili I.A.

Dans cette étude théorique, les auteurs modélisent mathématiquement les forces aérodynamiques entrant en jeu lors d'un saut en longueur. Ils prennent en compte la traînée (force de frottement de l'air), la portance (force de sustentation) ainsi que l'influence éventuelle du vent.

Leur modèle met en lumière plusieurs conclusions intéressantes :

  1. En l'absence de vent, la traînée de l'air ne réduirait la distance de saut que d'environ 1% (7-9 cm) par rapport à un saut dans le vide. Un effet relativement faible.
  2. Le vent arrière réglementaire maximal de 2 m/s apporterait un avantage conséquent de 12 à 16 cm par rapport à un saut par temps calme, grâce à une vitesse de décollage accrue.
  3. L'altitude avec une moindre densité de l'air (comme à Mexico en 1968) pourrait également améliorer la performance d'environ 8 à 12 cm.
  4. La portance aurait un effet légèrement positif en maintenant un peu plus longtemps l'athlète en l'air par rapport à la seule traînée.

En définitive, si la résistance de l'air pure a un impact limité, le vent arrière représente réellement un avantage non négligeable que la réglementation tente d'encadrer (vent limité à 2 m/s). Les auteurs prédisent ainsi une possible amélioration allant jusqu'à 23 cm entre un saut par temps calme et un saut avec un vent arrière de 2 m/s pour un même athlète.

Cette analyse démontre bien que les conditions atmosphériques et environnementales jouent un rôle clé pour les performances en saut en longueur.

  • Version
  • Télécharger 2
  • Taille du fichier 283.05 KB
  • Nombre de fichiers 1
  • Date de création 20 avril 2024
  • Dernière mise à jour 20 avril 2024

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour

Plus d'articles sur le saut en longueur ?

Stage de Ligue (Provence et Côte d’Azur) (MAJ du 29/10)

SAM 0399
24 octobre 2014 0 Comments

Voici le programme du stage qui s'est déroulé du 18 au 23 octobre à Fréjus. Les sauteurs et les "combinards" étaient invités pour une programmation axée sur le travail physique

Ça progresse !! non !! Ça régresse !!!

moi je
10 octobre 2014 0 Comments

L’éternel débat sur l’état du saut en longueur en France est sur le point d’être clos (peut-être)! Alors le niveau progresse ou le niveau régresse ?Faites-vous une idée avec ce

Médaille pour Axel !

photoNANTES
15 février 2015 0 Comments

3ème place d’Axel ADAM lors des Championnats de France jeune en saut en longueur CADET avec un excellent saut à 7m10 ! (record précédent : 6m66) – On appelle ça