Kinematics of the Long Jump - Ajun Tan

Analyse de la Cinématique du Saut en Longueur

Le saut en longueur est une épreuve d'athlétisme qui combine vitesse et technique pour atteindre la plus grande distance possible. Une étude approfondie de la cinématique de cette discipline révèle des aspects fascinants de la physique en jeu. Dans cet article, nous explorerons les conclusions d'une recherche menée par Ajun Tan du Département de Physique de l'Alabama A&M University, qui a été publiée dans un document intitulé "Kinematics of the Long Jump".

La Vitesse et l'Élévation: Clés du Succès

Selon Tan, les deux facteurs les plus cruciaux dans le saut en longueur sont la vitesse et l'élévation. Des athlètes emblématiques tels que Jesse Owens et Carl Lewis ont démontré que la vitesse brute est un atout majeur pour cette discipline. D'autres, comme Ralph Boston, Bob Beamon et Mike Powell, ont misé davantage sur l'élévation pour compenser une vitesse moins fulgurante.

L'Angle de Lancement Optimal

Contrairement à une idée reçue, l'angle de lancement optimal pour un projectile sur un plan horizontal, qui est de 45∘45∘, ne s'applique pas au saut en longueur. En effet, le sauteur doit convertir une partie de son énergie cinétique de translation en énergie de mouvement vertical. Les calculs de Tan montrent que l'angle de lancement optimal sur un plan horizontal est de 35.26∘35.26∘, mais cette valeur change lorsqu'on prend en compte la réalité du saut en longueur.

La Réalité du Saut: Des Calculs Plus Complexes

Dans la pratique, le sauteur atterrit avec les pieds devant son corps, ce qui modifie la géométrie du saut. L'angle de lancement optimal, dans ce cas, est inférieur à 35.26° et augmente légèrement avec la vitesse de course 0v0​. Pour Carl Lewis, par exemple, une vitesse de course de 11.5 m/s pourrait théoriquement permettre un saut de 9.69 m, soit plus de 60cm au-delà du record du monde actuel.

Implications Pratiques et Historiques

Les résultats de cette étude suggèrent que pour battre le record du monde actuel, un sauteur doit atteindre une vitesse de course d'au moins 11 m/s. Jesse Owens, avec un angle de lancement estimé entre 25∘ et 26∘, a utilisé une stratégie différente, s'appuyant sur sa vitesse exceptionnelle plutôt que sur un angle de lancement optimal.

Conclusion

L'analyse de Tan offre un aperçu précieux des aspects physiques du saut en longueur et souligne l'importance de l'angle de lancement dans la maximisation de la distance de saut. Cette recherche illustre également comment la physique peut être appliquée pour améliorer les performances dans les sports et peut-être, un jour, contribuer à établir de nouveaux records mondiaux.

  • Version
  • Télécharger 2126
  • Taille du fichier 80.53 KB
  • Nombre de fichiers 1
  • Date de création 25 mars 2024
  • Dernière mise à jour 30 mars 2024

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour

Plus d'articles sur le saut en longueur ?

S.L.I.P.

SLIP
24 novembre 2014 0 Comments

Je croyais l’avoir égaré…et bien non ! Elle était bien rangée ma carte de Membre actif du  S.L.I.P. (Sauteurs Libres et Indépendants de Partout) ! Une initiative Bretonne de la fin

Renforcement musculaire spécifique en saut en longueur

5 février 2015 0 Comments

Salut !Bon…je n’ai pas vraiment été actif sur le blog ces derniers temps, en effet je bosse sur un projet qui je pense devrait vous intéresser…je vous donnerai des infos

Le blog

2 octobre 2021 0 Comments

Articles et billets de blog à propos du saut en longueur Le blog de LongJump Academy est une ressource incontournable pour tous les passionnés de saut en longueur. Que vous